Aulnay en commun

Vous trouverez sur ce site un autre regard sur notre ville. Et aussi l'actualité et les actions de vos élu.e.s Aulnay en commun.

Addresse : 41 Boulevard Charles Floquet, 93600 Aulnay-sous-Bois, France 93600 Aulnay-sous-Bois

Débat d’Orientation Budgétaire

Le Débat d’Orientation budgétaire 2021 montre que la ville poursuit une gestion en « bon père de famille » selon son expression fétiche. C’est plutôt chaque année un exercice risqué puisque la stagnation des recettes et des dépenses ne donne plus aucune marge de manœuvre. Remercions pour cela Bruno Beschizza et son ami Gérald Darmanin qui ont signé sourires aux lèvres un contrat de 3 ans limitant les dépenses de la ville à 1,3 %.

La majorité municipale doit continuer à emprunter, creusant davantage la dette, ce qui n’est pas un signe de bonne santé budgétaire.

En résumé ce rapport d’orientations budgétaires manque singulièrement de solidarité, de prise en compte de la crise sanitaire, d’engagement financier pour répondre à la crise climatique, à l’accessibilité des personnes en situation de handicap…

Nous en sommes toujours convaincus, Aulnay et les Aulnaysien.ne.s méritent mieux. Cela doit nécessairement passer par une vision politique pour notre ville et par une gestion plus proche des Aulnaysien.ne.s, plus démocratique, plus transparente, plus juste et plus écologique de notre commune. Nous verrons plus précisément le 7 avril lors du vote du budget, les choix opérés dans la répartition des moyens financiers et dans le programme d’investissements.

La Clinique Privée de l’Est Parisien étend son offre de santé

Vente d’un terrain situé derrière l’hôtel de ville pour la construction d’un nouveau centre de santé et location en « contre partie » des sous-sols du Centre de Santé Municipal pour l’installation d’un service de radiologie. Tout cela au profit de la Clinique Privée de l’Est Parisien. On comprend mieux pourquoi la municipalité a supprimé en 2016 ces prestations…

On aurait pu penser à une toute autre « contre-partie », en faveur de nos centres de santé municipaux. Le CMES tourne au ralenti, le nombre de consultations est très insuffisant et il n’y a presque plus de spécialistes. On aurait donc pu imaginer un accord pour que des médecins de cette clinique, des généralistes ou spécialistes, fassent des vacations au CMES ou dans ce qui reste des petits centres au nord de la ville.

Rappelons qu’à Aulnay près de 70 % des professionnel.le.s de santé se trouvent à moins d’un kilomètre de la gare. Il aurait été préférable de construire un centre de santé dans le nord de la ville : réel désert médical.

Accessibilité des Personnes à Mobilités Réduites(PMR)

Nous sommes tombés de notre chaise lorsque nous avons vu le montant dérisoire que la ville budgétise pour l’année 2021 : 60 000 euros au lieu du 1 million annuel nécessaire pour tenir les délais de mise en accessibilité de la ville.

Rapport Égalité femmes-hommes

Un bilan bien maigre, ne comportant aucun plan d’actions, aucune mesure en faveur de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. On se demande vraiment à quoi sert d’avoir une délégation à l’égalité femme-homme.

Le seul point positif est le bureau d’aide aux victimes qui existe depuis de nombreuses années. Le personnel y fait un travail remarquable de sensibilisation, d’accompagnement et d’orientation.

Construction d’un nouveau commissariat près du gymnase du moulin neuf et du Lycée Jean-Zay.

Nous avons perdu 7 ans à cause des atermoiements de la Municipalité (refus de l’installer au nord, puis il est envisagé sur le terrain de l’ancienne usine d’amiante CMMP puis sur le terrain proposé aujourd’hui mais avec un loyer). Par ailleurs, le Maire a préféré mettre le paquet pour la police municipale alors que la sécurité est avant tout une mission régalienne de l’État. Dans les villes comme Aulnay où la police municipale est forte, payée exclusivement par les contribuables, la police nationale, rémunérée, elle, par l’ensemble des citoyens a tendance à se désengager. C’est la double peine pour les habitant.e.s.

Nous nous satisfaisons de la construction d’un nouveau commissariat tant attendu par tous. La Ville de Sevran doit désormais donner son accord pour la création d’une deuxième rue de sortie.

Vœux sur la Jeunesse

Nous avons proposé un vœu pour répondre à la détresse vécue par de nombreux jeunes. Sur ce sujet grave et plutôt consensuel, la majorité a fait le choix du sectarisme, de la polémique et de la caricature et proposé un contre-voeu. Pire encore, cette majorité s’est servie de la détresse économique, psychologique, mentale pour mener leur campagne régionale en faisant la propagande de Valérie Pécresse. Quelle indécence ! Quelle indignité !

A leurs yeux les jeunes sont des assisté.e.s sans ambitions et qui profitent du système.

Legs Pecoroni

La municipalité mène une opération d’enfumage ! Monsieur Pecoroni a légué à la Ville en 2010 sa propriété pour un usage scolaire ou périscolaire. La municipalité a accepté le legs en septembre 2011 par un vote à l’unanimité, pour le proposer au Département afin de reconstruire le collège du Parc sur 2 sites au lieu de 3. Aujourd’hui la municipalité souhaite réaliser une opération immobilière en vendant le terrain à un promoteur pour réaliser une opération intégrant un espace scolaire ou périscolaire. Ce projet ne correspond qu’à la marge au souhait de M. Pecoroni et à l’engagement de la municipalité en 2011, qui voulaient dédier l’ensemble des 1 608 m2 à un établissement scolaire ou périscolaire.

Nous aurons sans doute prochainement un nouvel immeuble place Abrioux avec un espace limité, dédié au scolaire ou périscolaire.

Achat groupé d’électricité : attention aux fausses offres « vertes »

Nous avons attiré l’attention de la municipalité sur l’offre groupée qu’elle s’apprête à faire. C’est possiblement une bonne affaire pour les aulnaysien-nes pour peu que les tarifs soient fixes et d’une durée de 3 ans.

Par contre, la transparence doit être totale sur la provenance de l’électricité issu d’énergie renouvelable. En effet, le fournisseur peut fournir de l’électricité issue du nucléaire et nous la vendre comme « verte » pour peu qu’il ai acheté des labels de garanties d’origine.

Voilà ce qu’en dit « Que Choisir » : Avec les garanties d’origine, on laisse croire aux client.e.s d’offres vertes qu’ils participent au développement des énergies renouvelables (solaire, éolien, petit hydraulique, biomasse). C’est une grosse ficelle, et on n’est pas loin de la tromperie du consommateur. A suivre donc !

Convention liée à la mise à disposition de vélos à assistance électrique

Location longue durée de vélos à assistance électrique pour les aulnaysiennes et les aulnaysiens. C’est une bonne chose ! Toutefois il y a encore de gros efforts à faire, pour que notre ville devienne un lieu où on peut circuler facilement et en toute sécurité à vélo.

Un nouvel Adjoint au Maire

M. Sanogo devient le 20 ème nouveau Maire-adjoint. Au regard du positionnement de Mme Billard ces derniers mois nous nous attendions plutôt à la nomination de cette nouvelle alliée de la majorité municipale. Patience elle aura sûrement cette reconnaissance d’ici la fin du mandat. Rappelons qu’elle a été exclue de l’association CADA pour son absence de sens du collectif.

Question orale sur la démocratie à Aulnay

Cela fait maintenant plus d’un an qu’il n’y a plus de réunions de Conseil de Quartiers alors que les sujets du quotidien sont toujours là.

Nous avons demandé comment seront installés les Conseils de quartiers ? Avec qui ? Et quand ?

Le Maire a botté en touche en nous indiquant que c’est le Préfet qui interdit la tenue de ces réunions du fait de la crise sanitaire et du couvre-feu. Cette réponse est quelque peu légère car de nombreuses villes voisines continuent de faire vivre la démocratie locale en organisant des visio-conférences et des réunions en présentiel le week-end. Quand il s’agit de faire déplacer plus de 2000 personnes âgées en pleine pandémie, pas encore vaccinées pour faire des selfies et un coup de com’, il n’y a aucun problème !

La démocratie n’est vraiment pas leur priorité ni un mot apprécié par le Maire qui a par ailleurs à plusieurs reprises perdu son sang-froid, coupé la parole et le micro aux élu.e.s d’opposition.

Une seule conduite possible pour Bruno Beschizza : dire comme lui, approuver sa politique, ne pas s’opposer aux délibérations votées en Conseil Municipal.

Pour nous, démocratie rime avec écoute, débat contradictoire, prise en compte des différents avis…